Archive pour mai 2012

L’Atelier Art et Musique aide la Fondation Francis Goya

Dans le cadre de son programme de partenariats avec d’autres associations, la Fondation Francis Goya prend en charge des enfants pour des périodes allant jusqu’à 6 mois, avec pour objectif de les initier à l’art et à la musique.

C’est ainsi que l’association Al Karam de Marrakech, qui œuvre pour les enfants en situation difficile, a récemment « confié » deux de ses petits protégés à la Fondation Francis Goya.

Les cours sont dispensés par l’Atelier Art et Musique,  une école dédiée à la passion de l’art et de la musique, créée en 2010 à l’initiative de Francis Goya. L’intégration des deux jeunes enfants en a été facilité par la présence de nombreux jeunes élèves musiciens ou artistes et par des professeurs sensibilisés aux problèmes de la jeunesse.

Francis Goya sait tout le bonheur que peut apporter la musique, mais son école a aussi besoin de moyens pour continuer à enseigner et bien qu’il regrette le nombre très limité de ses prises en charge, les membres de sa Fondation et lui-même croient en la solidarité et la générosité de chacun pour accueillir un plus grand nombre d’enfants.
La Fondation Francis Goya a une action humanitaire qui certes, ne touche pas aux besoins vitaux des familles en situation précaire, mais qui cependant permet à des jeunes dont les journées peuvent être longues, sans emplois et très peu scolarisés , qu’ils soient dans leurs quartier ou dans leur village isolé, de leur donner une ouverture sur le monde de la musique. Ils trainent leur oisiveté, tuent le temps et attendent que les heures tournent.
L’art et la musique peuvent leur apporter un peu de réconfort, briser leur ennui, atténuer leur tristesse et pour les plus motivés leur donner un espoir de vie décente. Cette jeunesse qui joue pour nous et devant nous, c’est autant de minutes de joie et de gaieté gagnées au quotidien, c’est autant d’encouragements pour l’avenir.

Des concerts donnés par les plus grands artistes pour les plus grandes causes aux représentations spontanées des plus récentes comme après le tsunami au Japon ou plus anciennes avec l’orchestre du Titanic, l’importance de la musique couvre l’histoire humaine depuis la nuit des temps, nul doute que son œuvre couvrira l’éternité.

Demain, ils joueront peut-être pour vous, aujourd’hui, ils ont besoin de nous.

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée » Platon

Une journée à TIMNKAR. BNJRN

La montée dans l'Altas

Le convoi de la Fondation Francis Goya en route vers le village

L'arrivée au village

L’accueil de l’institutrice, Amina et des premiers enfants

Déballage des colis dans la salle de classe

Des enfants impatients d’entre en classe !

La Fondation Francis Goya remet une superbe guitare à l'institutrice

La Fondation Francis Goya remet une superbe guitare à l’institutrice

Je leur avais promis de revenir pour leur rapporter de la musique, pour leur offrir une journée de mélodie et de joie.

En quelques jours, avec une équipe de bénévoles, Nourddine et sa petite famille, Soumia, Kenza, Mustapha et Bouchra.

Nous avons préparé des dizaines de colis et au petit matin, nous sommes partis en convoi léger vers les montagnes.

Le soleil était bien haut et nos véhicules recouverts de la poussière des pistes quand nous nous sommes arrêtés aux portes de l’école du village.
Amina, l’institutrice nous a accueilli et très rapidement, la nouvelle de notre arrivée s’est répandue dans le village.
Nous n’avions pas fini de déposer notre précieux chargement dans la classe que des dizaines d’enfants nous ont entourés, curieux et impatients.

Ils nous guettaient pendant que nous déballions tous les cartons sur des tables, découvrant ainsi devant leurs yeux brillants des dizaines de jouets, de peluches et de vêtements mais aussi une magnifique guitare.
Comme pour une journée d’école ordinaire, l’institutrice n’a eu aucun mal à placer ses enfants sur les bancs de la classe.
Malgré l’excitation visible sur leurs visages, le silence était de rigueur : quel gamin ne serait pas sage au moment de recevoir des cadeaux !
Après un bref petit discours, nous avons commencé la distribution, et nous avons offert la guitare à Amina.
A compter de ce jour, la musique pourrait les accompagner dans leurs chants.

Quelques petits doigts sur les cordes pour quelques do, ré, mi plus tard, devant l’entrée de l’école, toute la classe s’est rassemblée pour nous offrir une chanson enfantine de leur pays (Adel )
J’espère qu’à ma prochaine visite, les instruments accompagneront leurs voix.

La journée était bien avancée quand les enfants émerveillés sont rentrés chez eux, portant avec soin leur joli cadeau.

Le temps d’un thé et nous voilà repartis, mais c’est certain je reviendrai : »On vous aime, les enfants ».

Le moment tant attendu de la distribution

Le moment tant attendu par les enfants du village : la distribution des cadeaux

Petit cours de guitare improvisé

Francis Goya donne un petit cours de guitare improvisé

Francis Goya offre son dernier album à Amina

Le village reçoit dans les mains d’Amina le dernier album de Francis Goya

Les enfants rentrent chez eux chargés de magnifiques cadeaux

Les enfants rentrent chez eux chargés de magnifiques cadeaux


Les enfants chantent pour remercier leurs bienfaiteurs.


L’au revoir de Francis Goya aux enfants du village de Timnkar Bnjrn

Aidez la Fondation Francis Goya

Il vous suffit de placer le code ci-dessous
sur l'une de vos pages